Solu­ti­ons Andon d’apronic

Infor­ma­ti­on cib­lée en pro­duc­tion par l’Andon

Les sys­tè­mes Andon assu­rent la trans­pa­rence de la pro­duc­tion. Les pan­nes peu­vent être signa­lées par les employés et affi­chées sur des écrans géants dans la pro­duc­tion, accom­pa­gnées de chif­fres clés tels que les temps de cycle, les quan­ti­tés thé­o­ri­ques et réel­les ou les KPI (OEE) spé­ci­fi­ques à l’en­tre­pri­se. Les aler­tes par e‑mail, SMS, télé­pho­ne ou app­li­ca­ti­on per­met­tent de s’as­su­rer que les arrêts de pro­duc­tion ou les pro­blè­mes sont direc­te­ment signa­lés à la bon­ne per­son­ne et que des mes­u­res sont pri­ses. Nos solu­ti­ons créent ain­si la trans­pa­rence par­mi tous les col­la­bo­ra­teurs ou visi­teurs du shop-floor. Cela per­met d’aug­men­ter l’ef­fi­caci­té grâce à la moti­va­ti­on et de rédu­i­re les temps d’ar­rêt grâce à une réac­tion rapi­de aux pannes.

Les solu­ti­ons Andon appor­tent visi­bi­li­té et réac­ti­vi­té aux envi­ron­ne­ments de production

Andon Board Graphik Störung

Un Andon-Board est un tableau d’af­fichage pour le sta­tut de pro­duc­tion d’u­ne ligne de pro­duc­tion. Com­me pour le feu Andon, l’é­tat est indi­qué par des cou­leurs de feu, ce qui faci­li­te le con­trô­le visu­el de la pro­duc­tion. Les err­eurs sont détec­tées auto­ma­ti­que­ment par les machi­nes ou par les uti­li­sa­teurs et sont affi­chées sur le tableau de bord. Vous avez ain­si tou­jours un œil sur vos indi­ca­teurs de performance.

Les tableaux Andon moder­nes sont sou­vent équi­pés de très grands écrans, mais il est éga­le­ment pos­si­ble d’u­ti­li­ser un pro­jec­teur. La fle­xi­bi­li­té de ces tableaux d’af­fichage Andon peut en out­re être uti­li­sée pour des infor­ma­ti­ons plus détail­lées. Aujour­d’hui, ces tableaux d’in­for­ma­ti­on sont uti­li­sés pour affi­cher des indi­ca­teurs de per­for­mance clés (KPI = Key Per­for­mance Indicator).

Andon Graphik OEE
Materialanfoderungen auf Andon-Boards
Stillstandsanzeige auf Andon-Board
Andon-Board als Stückzahlanzeige

Andon est une métho­de de ges­ti­on visu­el­le des don­nées, ori­gin­aire du Japon et déve­lo­p­pée dans le cad­re du sys­tème de pro­duc­tion Toyo­ta. Les sys­tè­mes Andon per­met­tent de visua­li­ser les états de fonc­tion­ne­ment des lignes de pro­duc­tion ou des machi­nes indi­vi­du­el­les. Les infor­ma­ti­ons doiv­ent être affi­chées de maniè­re com­pré­hen­si­ble et immé­dia­te­ment recon­nais­s­able pour tou­tes les personnes.

À l’o­ri­gi­ne, l’an­don (mot japo­nais signi­fi­ant lan­ter­ne en papier) est une peti­te lam­pe instal­lée sur la machi­ne pour visua­li­ser les pro­blè­mes dans le pro­ces­sus de pro­duc­tion. Aujour­d’hui encore, de simp­les feux de signa­li­sa­ti­on sont uti­li­sés sur de nombreu­ses machi­nes pour la visua­li­sa­ti­on. Les lam­pes de signa­li­sa­ti­on Andon sont géné­ra­le­ment uti­li­sées selon le sché­ma des feux de signalisation.

Andon-Whitepaper

Obte­nez des idées sur la maniè­re dont vot­re pro­duc­tion peut deve­nir plus trans­pa­ren­te et effi­cace grâce à not­re liv­re blanc gratuit!

La trans­pa­rence com­me moy­en de moti­ver le per­son­nel de production

Les défis de la fab­ri­ca­ti­on manu­el­le de produits

Dans de nombreu­ses entre­pri­ses de pro­duc­tion, un grand nombre d’é­tapes de tra­vail sont encore effec­tuées manu­el­lement. Même si l’au­to­ma­ti­sa­ti­on des pro­ces­sus de pro­duc­tion est déjà très avan­cée, il y a tout sim­ple­ment cer­tai­nes tâches, sur­tout cel­les qui sont fines ou qui chan­gent sou­vent, que l’hom­me effec­tue aujour­d’hui et con­ti­nu­e­ra d’ef­fec­tu­er mieux qu’u­ne machi­ne ne pour­rait le fai­re. Et même dans les envi­ron­ne­ments de fab­ri­ca­ti­on hau­te­ment auto­ma­ti­sés, il y a des opé­ra­teurs de machi­nes, du per­son­nel de main­ten­an­ce ou de logis­tique qui obser­vent la pro­duc­tion et inter­vi­en­nent si néces­saire. Tou­tes les pro­duc­tions ont donc en com­mun le fait qu’el­les doiv­ent être com­man­dées, obser­vées et main­te­nues en vie par des hommes.

Dans un pays à hauts salai­res com­me l’Al­lema­gne, il est important, ne serait-ce que pour des rai­sons de coûts, d’in­ci­ter les col­la­bo­ra­teurs de la pro­duc­tion et des sec­teurs adja­cents de l’en­tre­pri­se à don­ner le mei­lleur d’eux-mêmes. Les col­la­bo­ra­teurs devi­en­nent plus exi­ge­ants et veu­lent être infor­més et inté­grés dans la pla­ni­fi­ca­ti­on de la pro­duc­tion ou dans son exé­cu­ti­on. Dans le con­tex­te de l’é­vo­lu­ti­on démo­gra­phi­que et de la pénurie de main-d’œu­vre qua­li­fiée, cha­que entre­pri­se de pro­duc­tion a pour mis­si­on de fidé­li­ser ses col­la­bo­ra­teurs à l’a­ve­nir éga­le­ment. Les col­la­bo­ra­teurs de longue date ont acquis au fil du temps un grand savoir-fai­re qu’il con­vi­ent d’u­ti­li­ser de maniè­re opti­ma­le. De plus, les nou­veaux col­la­bo­ra­teurs ou les tra­vail­leurs issus de la mise à dis­po­si­ti­on de tra­vail­leurs (intéri­ma­i­res) repré­sen­tent un défi pour de nombreu­ses entre­pri­ses. Ils doiv­ent être for­més et infor­més le plus rapi­de­ment pos­si­ble sur le con­te­nu du tra­vail afin de pou­voir par­ti­ci­per de maniè­re pro­duc­ti­ve aux acti­vi­tés de pro­duc­tion en peu de temps.

Andon-Boards pour aug­men­ter la trans­pa­rence de vot­re production

Le man­que de com­mu­ni­ca­ti­on est l’u­ne des princi­pa­les rai­sons pour les­quel­les les employés ne sont pas moti­vés. Aug­men­tez la moti­va­ti­on de vos col­la­bo­ra­teurs de pro­duc­tion par une com­mu­ni­ca­ti­on trans­pa­ren­te de:

Andon Board Werkhalle

Andon-Board bei einem unse­rer Kunden

Les infor­ma­ti­ons sur les actua­li­tés per­ti­nen­tes du mon­de de l’en­tre­pri­se favo­ri­sent une iden­ti­fi­ca­ti­on plus for­te des employés avec l’en­tre­pri­se. Les décisi­ons sont com­pré­hen­si­bles et les objec­tifs clai­re­ment iden­ti­fia­bles. Les Andon Boards pré­sen­tent ces infor­ma­ti­ons sur de grands écrans numé­ri­ques visi­bles par tous. La com­mu­ni­ca­ti­on d’en­tre­pri­se par le biais de médi­as clas­si­ques, tels que les maga­zi­nes inter­nes, les tableaux d’af­fichage ana­lo­gi­ques ou les pro­spec­tus, est inef­fi­cace, for­te­ment retar­dée et obsolè­te. Ces moy­ens de com­mu­ni­ca­ti­on sont donc plu­tôt inadaptés.

Andon-Cords : la ligne de déchir­u­re pour les inci­dents de fabrication

L’An­don-Cord est à l’o­ri­gi­ne une cor­de d’ar­r­achage, mais elle est aujour­d’hui sou­vent uti­li­sée com­me bou­ton d’ar­rêt d’ur­gence. L’An­don-Cord a deux fonc­tions. D’u­ne part, elle déclen­che la fonc­tion d’ar­rêt d’ur­gence et stop­pe ain­si l’en­sem­ble de l’in­stal­la­ti­on afin d’é­vi­ter tout dom­mage aux per­son­nes et aux machi­nes. D’aut­re part, l’ar­rêt de l’in­stal­la­ti­on est visua­li­sé par un voyant Andon et géné­ra­le­ment aus­si par le tableau Andon, bien visi­ble pour tous. Les sys­tè­mes Andon moder­nes s’in­tè­grent en out­re à d’au­tres sys­tè­mes et peu­vent par exemp­le repré­sen­ter une noti­fi­ca­ti­on push sur le télé­pho­ne por­ta­ble du chef de production.

Les Andon-Cords don­nent aux dif­férents col­la­bo­ra­teurs la pos­si­bi­li­té de réa­gir acti­ve­ment aux pan­nes, aux besoins en maté­ri­el ou à d’au­tres ques­ti­ons con­cer­nant le pro­ces­sus de pro­duc­tion. Des écrans tac­ti­les, des tablet­tes, des mon­tres intel­li­gen­tes ou de simp­les bou­tons sur les sta­ti­ons per­met­tent d’ap­pe­ler de l’ai­de en cas de pro­blè­me pen­dant la pro­duc­tion. Les moy­ens les plus cou­rants sont par exemple:

Alarmmeldung auf Smartwatch

La for­me moder­ne d’un cor­don d’andon

L’ap­pel du maît­re peut être uti­li­sé en cas de ques­ti­ons sur le pro­ces­sus de production 

L’o­pé­ra­teur de pro­duc­tion a une ques­ti­on con­cer­nant une opé­ra­ti­on de pro­duc­tion ou un com­po­sant spé­ci­fi­que. Il n’y a pas de ris­que pour la pro­duc­tion ou la cadence mais une aide doit être apportée. 

Messages de dys­fonc­tion­ne­ment sur un pos­te de travail 

Il se peut par exemp­le qu’un outil ou un aut­re équi­pe­ment néces­saire à la fini­ti­on du pro­du­it au pos­te de tra­vail soit endom­ma­gé. Il faut alors se dépêcher de respec­ter la cadence de pro­duc­tion et ne pas arrê­ter tou­te la ligne. 

Deman­de de maté­ri­el d’un pos­te de travail 

Il man­que du maté­ri­el (p. ex. des piè­ces C tel­les que des vis) à un pos­te de travail 

Les col­la­bo­ra­teurs peu­vent choi­sir par­mi un nombre pré­dé­fi­ni de motifs de noti­fi­ca­ti­on. Il pour­rait s’a­gir d’un type d’err­eur, mais aus­si d’un numé­ro d’ar­ti­cle pour une com­man­de ulté­ri­eu­re. Une fois le mes­sa­ge envoyé, il appa­raît sur les grands écrans de la pro­duc­tion et sur le pos­te de tra­vail lui-même, sous la for­me d’u­ne pile lumi­neu­se ou sur les écrans des ter­min­aux tac­ti­les. Il est désor­mais clair pour tout le mon­de dans la pro­duc­tion qu’u­ne inter­ven­ti­on d’un aut­re col­la­bo­ra­teur est néces­saire à ce pos­te de tra­vail. Le respons­able de la pro­duc­tion peut ain­si voir exac­te­ment quel pos­te de tra­vail a besoin d’ai­de. Mais il est éga­le­ment pos­si­ble d’af­fi­cher les deman­des de maté­ri­el sur les grands écrans de la logis­tique. Les con­duc­teurs de cha­ri­ots élé­va­teurs peu­vent alors liv­rer direc­te­ment les maté­ri­aux deman­dés au bon pos­te de travail.

Des com­plé­ments visu­els et opti­ques assu­rent une mei­lleu­re trans­pa­rence des solu­ti­ons Andon 

Il est pos­si­ble de trans­mett­re beau­coup plus d’in­for­ma­ti­ons par le biais de signaux sono­res ou d’an­non­ces dans la pro­duc­tion. Il est ain­si pos­si­ble de com­mu­ni­quer les pan­nes sous for­me d’an­non­ces dans dif­férents sec­teurs de la pro­duc­tion. Les tex­tes peu­vent être géné­rés auto­ma­ti­que­ment par text-to-speech à par­tir des tex­tes d’err­eur et sont ensui­te dif­fu­sés dans la pro­duc­tion lors­que l’err­eur sur­vi­ent. Une annon­ce en direct serait éga­le­ment pos­si­ble à tout moment, ce qui don­ne­rait aux respons­ables de pro­duc­tion un outil sup­plé­men­taire pré­cieux pour réagir.

Appels télé­pho­ni­ques pour signa­ler une panne 

Un appel télé­pho­ni­que est pas­sé via un cen­tral télé­pho­ni­que à l’em­ployé enre­gis­tré. (par exemp­le le respons­able de pro­duc­tion). Un mes­sa­ge est enre­gis­tré, qui peut don­ner des infor­ma­ti­ons sur le lieu et le type de mes­sa­ge. Le col­la­bo­ra­teur con­cer­né peut alors accep­ter ou refu­ser le mes­sa­ge via le cla­vier du télé­pho­ne. En cas de refus, un aut­re con­ta­ct secon­dai­re enre­gis­tré serait appelé. 

Aler­tes par e‑mail et SMS 

Le smart­pho­ne est un bon moy­en de dif­fu­ser des aler­tes pour de nombreux employés de la pro­duc­tion, car il est por­té en per­ma­nence sur le corps. Les aler­tes par e‑mail et SMS per­met­tent de dis­tri­buer les messages de dys­fonc­tion­ne­ment sai­sis aux bons end­roits dans l’entreprise. 

Des smart­wat­ches pour signa­ler les perturbations 

Les smart­wat­ches ont l’a­van­ta­ge décisif d’êt­re tou­jours por­tées au poi­g­net et les messages sont ain­si trans­mis par vibra­ti­on à la per­son­ne. sont direc­te­ment enre­gis­trées par la per­son­ne. L’é­cran per­met éga­le­ment de l’ac­cept­ati­on ou la trans­mis­si­on du message. 

Messages acous­ti­ques des communications 

Des annon­ces voca­les et des messages sono­res dans la pro­duc­tion ou dans les dif­férents bureaux de pro­duc­tion per­met­tent de com­mu­ni­quer rapi­de­ment et effi­cace­ment une panne. 

Grâce à ces mes­u­res, il est pos­si­ble de réa­gir rapi­de­ment et de maniè­re cib­lée aux appels à l’ai­de ou aux messages de dys­fonc­tion­ne­ment. L’em­ployé ne doit plus cour­ir vers le respons­able de pro­duc­tion pour lui annon­cer ora­le­ment qu’un pro­blè­me est sur­ve­nu. Le temps néces­saire au réta­b­lis­se­ment de l’é­tat initi­al est ain­si con­sidé­ra­ble­ment rédu­it et les arrêts de pro­duc­tion peu­vent être réduits à un minimum.

Störmeldung, Warnung

Décou­vrez dans not­re whit­pa­per gra­tuit quels outils d’al­er­te ren­dent vot­re pro­duc­tion plus réactive !

Uti­li­ser les don­nées pour opti­mi­ser les pro­ces­sus et amé­lio­rer les per­for­man­ces de montage

Les don­nées issu­es des messages des employés de la pro­duc­tion sont des infor­ma­ti­ons import­an­tes. À cha­que per­tur­ba­ti­on peu­vent être ajou­tés un motif de per­tur­ba­ti­on libre­ment défi­nis­sable ain­si qu’un tex­te libre, qui per­met­t­ront plus tard d’é­vi­ter ces err­eurs à l’a­ve­nir. Les temps enre­gis­trés jus­qu’au dépan­na­ge des pos­tes de tra­vail peu­vent éga­le­ment être uti­li­sés pour pla­ni­fier à nou­veau les étapes du pro­ces­sus avec la ges­ti­on des maté­ri­aux ou la main­ten­an­ce. Cela per­met­t­ra à l’a­ve­nir de réa­gir plus rapi­de­ment aux inci­dents impré­vus dans la production.

Quels indi­ca­teurs de per­for­mance clés (KPI) peu­vent être uti­li­sés à cet effet?

Il exis­te de nombreu­ses métho­des d’op­ti­mi­sa­ti­on des pro­ces­sus, qu’il s’a­gis­se de Total Qua­li­ty Manage­ment (TQM), de Kai­zen, de Lean Manage­ment, de Lean Pro­duc­tion ou de Six Sig­ma, tou­tes ces métho­des néces­si­tent la mes­u­re et l’af­fichage d’in­di­ca­teurs de per­for­mance clés (KPI). L’ob­jec­tif est d’a­mé­lio­rer en per­ma­nence la pro­duc­ti­vi­té, la qua­li­té et les pro­ces­sus de tra­vail, tout en rédu­i­sant les temps d’ar­rêt. Les KPI sont des indi­ca­teurs qui per­met­tent de mes­u­rer et d’éva­lu­er les per­for­man­ces au sein de la pro­duc­tion. Les indi­ca­teurs de per­for­mance se rap­por­tent à la char­ge de tra­vail, au temps, au maté­ri­el et au per­son­nel. La mise en rela­ti­on de la per­for­mance maxi­ma­le thé­o­ri­que et de la per­for­mance réel­le per­met de tirer des con­clu­si­ons sur l’ef­fi­caci­té d’u­ne pro­duc­tion. Mais la com­pa­rai­son ent­re la per­for­mance réel­le et l’ob­jec­tif, ou ent­re la ligne A et la ligne B, four­nit éga­le­ment des infor­ma­ti­ons import­an­tes sur le poten­ti­el d’op­ti­mi­sa­ti­on au sein d’un pro­ces­sus. De plus, ces indi­ca­teurs de per­for­mance per­met­tent de mes­u­rer et d’éva­lu­er l’im­pact des modi­fi­ca­ti­ons appor­tées au pro­ces­sus. Des étu­des mon­t­rent que la visua­li­sa­ti­on des don­nées sur les Andon-Boards amé­lio­re les per­for­man­ces du per­son­nel. Des effets mes­ura­bles sont notam­ment obser­vés au niveau de l’e­sprit de com­pé­ti­ti­on, de la fier­té et de la vigilance.

Exemp­les d’in­di­ca­teurs clés de per­for­mance pou­vant être affi­chés sur les Andon-Boards 

Les solu­ti­ons Andon d’apronic

Chez apro­nic, nous avons déjà eu l’oc­ca­si­on de mett­re en œuvre de nombreu­ses app­li­ca­ti­ons Andon chez nos cli­ents. C’est pour­quoi nous dis­po­sons d’un vas­te savoir-fai­re sur ce qui est pos­si­ble et sur la maniè­re de le mett­re en œuvre. De nombreux pro­jets ont ain­si per­mis d’ac­cu­mu­ler une expé­ri­ence qui a été inté­grée dans le déve­lo­p­pe­ment de not­re solu­ti­on stan­dard prodwatch. Cel­le-ci vous off­re un outil com­plet pour tou­tes les app­li­ca­ti­ons Andon décri­tes. Nous nous réjouis­sons de vot­re appel et de pou­voir vous aider à att­eind­re de nou­vel­les per­for­man­ces de pro­duc­tion dans le cad­re d’un pro­jet passionnant !

apronic logo neg